Atlantide

Vogue, bateau sans capitaine,
Sur les flots sans peine,
Vers cette île chérie d’amour,
Loin du vague à l’âme
Des bas instincts et de l’infâme.
L’arche est sans retour.
Face au vent, louvoie sur les bords,
Digne et sans remords.
Car la chimère inassouvie,
Atlante ou cénacle
Ne mystifie jamais l’oracle,
L’âme d’utopie.

Publicités

A propos Voda

Flâneur, contemplatif, je m’égare Réjoui sur tous les chemins du hasard. Aventurier par tous les temps à perdre, Nous irons dormir à l’ombre d’un cèdre, Charmante vie que j’aimerais à mort, Karma, pensée, livrés à leurs sorts.
Cet article, publié dans culture, philosophie, poésie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Atlantide

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s