Mirages en transit

Regarde l’Apollon
Du haut de sa superbe
Le génie de son verbe
Conforme au salon.

Ce mythe d’empoté
Sans un aphrodisiaque,
Un état dionysiaque…
Mensonge la beauté

Cependant la rigueur
Redessine la fougue
Spontanée de l’intrigue
D’une ferme vigueur.

Cela trahit le chant
En véritable prière
Comme on polit sa pierre
Au cube à chaque instant.

Voilà la fantaisie
Livrée par la nature
Qui donne en nourriture
Nectar et ambroisie.

L’Olympe des anciens
Que Dyonysos enivre
D’un bon terreau pour vivre
Au temps des Arcadiens.

Publicités

A propos Voda

Flâneur, contemplatif, je m’égare Réjoui sur tous les chemins du hasard. Aventurier par tous les temps à perdre, Nous irons dormir à l’ombre d’un cèdre, Charmante vie que j’aimerais à mort, Karma, pensée, livrés à leurs sorts.
Cet article, publié dans culture, philosophie, poésie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Mirages en transit

  1. Poneyland dit :

    La mise en page de tes poèmes est vraiment cool… C’est grâce au thème du blog ? Ou tu créé toi-même ?

  2. sarah dit :

    JM votre Art énigmatique, avec une Culture pour l’esprit, un vrai Voyage sur le Temps,
    une plume à la pudeur des sentiments, et se fond dans une turbulence apprivoisée, c’est Géant…
    vous encense ? non, juste une Vérité 🙂
    alors, continuez….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s