Justice pour les méchants

Il est des déserts mystérieux
Dont l’oubli vorace
Glace le sang de milles feux,
La vie en disgrâce!

Ces lieux souffrent l’eau mortifère
Sous le soleil noir
Et brûlent l’ombre lucifère,
La nuit sans espoir.

Cet attrait grisant l’hérésie
Efface la crainte
Des âmes, en mal d’amnésie,
Prêtes à l’étreinte.
Alors l’assoiffé dans l’épreuve
Succombe au désir
Tel le serpent cherchant peau neuve
Pour muer de plaisir.

Si cela peut guérir le mal,
Un temps purgatoire.
La saveur du lait baptismal
Régénèrera la mémoire.

Que la grâce se renouvelle!
Le juste est en droit
De croire en tous, l’échappée belle
Des pires endroits.
Publicités

A propos Voda

Flâneur, contemplatif, je m’égare Réjoui sur tous les chemins du hasard. Aventurier par tous les temps à perdre, Nous irons dormir à l’ombre d’un cèdre, Charmante vie que j’aimerais à mort, Karma, pensée, livrés à leurs sorts.
Cet article, publié dans culture, philosophie, poésie, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Justice pour les méchants

  1. piracetam dit :

    La vie nous laisse tellement d’opportunités pour pratiquer le bien, à nous de trouver notre terrain d’action et surtout d’agir!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s