Soupir

La vie , la mort , l’accident, le choix,

L’incompréhension… défient les certitudes.

Alors tu pleures devant le nombre

de possibilités d’un coeur dans la foule

En quête d’une étoile dans la nuit.

Publicités

A propos Voda

Flâneur, contemplatif, je m’égare Réjoui sur tous les chemins du hasard. Aventurier par tous les temps à perdre, Nous irons dormir à l’ombre d’un cèdre, Charmante vie que j’aimerais à mort, Karma, pensée, livrés à leurs sorts.
Cet article a été publié dans culture, philosophie, poésie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Soupir

  1. Il y a une chose que l’organisme supporte mal, ce sont les montagnes russes : bcp d’activité physique pour passer ensuite à peu d’activité est néfaste. il convient de pratiquer un exercice régulier que l’on peut tenir sur la distance…c’est à dire modéré!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s