Tous à la Kantine

La philo siphonne la folie sophiste
Quant la vision au delà des pontes
Des ânes, des années et des phasmes…
Annihile les cieux pour le vil macadam.

Alors quel césame? Où quelle piste?
Si le risque déconne sur les contes
L’Hosanna aux yeux des anagrammes.

Il est un modem pour les maux d’âmes

Le Verbe t’accable que les copistes
Cantent pour la Kaballe. Quelle honte!
Mais la résine des phonèmes résonnent
Le vocable s’incarne par la Madonne

Donc le mot se file en langue d’artiste
Sous le disque solaire des archontes
Gnosant les gnomes et leurs racines
Invisibles. L’hymen Babylone s’imagine!

Les Hymnes mortels seront toujours linguistes
KANT tient le mal, le bien pour compte
Par la pure raison indémodable des mots
Et leurs définitions sonnent pour mémo.

Si tu ne comprends. Ne sois pas triste!
Les moutons irons toujours à la tonte
Le Pâtre, la mort, le bateleur de l’Homme
Tous en apprentis sages devant la pomme.

Publicités

A propos Voda

Flâneur, contemplatif, je m’égare Réjoui sur tous les chemins du hasard. Aventurier par tous les temps à perdre, Nous irons dormir à l’ombre d’un cèdre, Charmante vie que j’aimerais à mort, Karma, pensée, livrés à leurs sorts.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Tous à la Kantine

  1. sarah dit :

    …. Tous en apprentis sages devant la pomme
    le même « voyage » sur la mappe monde, le seul Bien en commun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s