Manque de Rosée

Trois, quatre notes de musiques

Pour goûter à la saveur de la vie

Comme un voyage sans danger

Où les sentiments s’effleurent

Comme les caresses premières

Des amants à l’innocence fleurie

Et aussi trois quatre mésanges

Pour étreindre les étoiles bleues

Aux mensonges de ces pages

Pour quelques mots balancés

A la face de l’Eternel sans toi

Tu vois ça dans le trois quatre

A l’étroit de la pénombre île

Des non dits et des gens seuls

Qui vont depuis le ruisseau

Vers le grand tout de l’ailleurs

Sans jamais regarder la peur

Trois quatre miroirs dans l’ego

Pour croire que je ressemble

A ta venue vers mon intrigue

Des émotions surannées, présentes

Sans présages volontaires

D’un partage dans l’éphémère

Et encore trois quatre cascades

Pour te dire combien je t’aime

Toi le chercheur de trésor d’or

Qui m’aime pour ce que je suis

Comme si nous étions ensemble

Avant le grand carnaval de la nuit

Pour trois quatre mots en verre!

Publié dans Non classé | 5 commentaires

The Orb

Lovelysteining

Publié dans Non classé | Laisser un commentaire

the shadow in pain

Je n’ose dire tout ce que je suis
Même si j’aime ce trésor fatal.

Et puis pourquoi s’expliquer… ?
En cette rengaine saisonnière

Exquise en maturation
Comme un cri saturé par l’écho
D’un réverbère pour aveugle

Cherchant un peu de crédit dans la fuite…

Car je n’arrêterai jamais le soleil

Tout continuera sans moi, sans toi
Sans nous!? A la file et au suivant!

Alors, je succombe sans me rendre.

Il en faut peu pour s’étendre.
Faisons le maintenant

Avant que le froid nous glace.

Crions ensemble!

Tu vois je m’emporte alors que le souffle est léger.

Alors j’écoute ce que les gens disent pour croire
Dans cette putain de raison. Mais ce n’est pas pour moi.

Et soudain une vallée!?

Publié dans Non classé | 2 commentaires

The ORB

What were skies like when you were young?

Publié dans Non classé | 6 commentaires

Vieux frères

De tourments en rengaine
Je vis l’amour en peine
Perdu dans le désert
Des errances blessées.

Plus rien à caresser !

Comme un traîne-misère,
Alors je vais et j’espère
Courir l’écueil des chants.
Pour la trique en vrac,
La tête dans le trac

Un vers et au suivant

Fauve sur le divan
J’attends en écrivant
L’échouage de mes larmes
Il n’y a plus que toi
Dans la tourbe et moi

Le décor pour vacarme.

Publié dans Non classé | 3 commentaires

L’absurde

Si tu n’es pas seul, tu n’as besoin de personne.

Publié dans Non classé | 1 commentaire

Le 666 est-il du au hasard?

J’utilise mon lecteur wordpress comme à l’habitude, j’aime lire le ciel de Leyenda, c’est comme ça! Ses brèves souvent historiques pimentées d’ironie font mes petits bonheurs de lectures. Et vl’a t’y pas que mon oeil fixe sur le « 666 mots de plus »… Aussi, je publie cet article pour demander en premier lieu l’avis de l’auteur. Et j’espère qu’il se prononcera sincèrement. N’est-ce pas étrange de parler de Satan et que ce numéro 666 s’affiche? Voir la photo ci-dessous (aucun trucage) et cliquez dessus pour l’agrandir.

Sans titre

Et si jamais, la coïncidence avait l’effet d’un pur hasard, cela augmenterait la force mystérieuse de ce clin d’oeil du malin… Alors, j’attends une réponse pour voir et pour comprendre.

Publié dans Non classé | 14 commentaires