Gribouille frivole

L’instant
S’attend allongé

Et l’intuitive passion
se prend au songe
Couché dans l’ombre

La friche en fraîche

Une idée sur la lune
Sur son astre brûlant

Cela tient aux tripes
Le manque de miel

Dans la chambre
L’éloignement commence

Et le regard en perdition
S’anime de l’espace

En douces caresses

Je le veux encore
Les jours et les nuits

Le manque de ciel

Alors l’instinct de l’ange
Déclenche l’instant X

Et en sa présence
Réside le temps
Une souffrance de plus

Qui ressemble à l’envol
Avant la chute

Car nous serons encore
Comme nous étions

Ce manque de réel

Ensemble

Advertisements

A propos Voda

Flâneur, contemplatif, je m’égare Réjoui sur tous les chemins du hasard. Aventurier par tous les temps à perdre, Nous irons dormir à l’ombre d’un cèdre, Charmante vie que j’aimerais à mort, Karma, pensée, livrés à leurs sorts.
Cet article a été publié dans Non classé. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Gribouille frivole

  1. Anton dit :

    Ah, vous aussi, il vous sucre des commentaires le « démocrate » juan ? Dommage, z’étiez un des rares à apporter un peu de moelle dans l’univers lénifiant de son gentil blog.

    (commentaire que vous pourrez également sucrer tant il dépareille avec votre blog, visiblement et heureusement, épargné par la politique).

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s